La franchise auto c’est quoi ?

Accueil » Franchise » La franchise auto c’est quoi ?

Lorsque vous avez un accident avec votre véhicule, il arrive souvent que vous ayez une partie des dégâts à payer. Votre assureur pourra vous aider à assumer les frais, mais si vous êtes responsable du sinistre ou que le tiers n’est pas identifié, il restera une somme à votre charge, pour couvrir les réparations du véhicule : c’est ce qu’on appelle la franchise.

Ce terme, bien que familier, reste souvent mal compris par les assurés. Que recouvre-t-il exactement ? Comment influence-t-il l’indemnisation suite à un sinistre ? Cet article se propose de dissiper les brumes entourant la franchise auto dans un contrat d’assurance.

Comprendre la franchise dans l’assurance auto

Dans l’univers des contrats d’assurance, la notion de franchise occupe une place particulière. Elle représente le montant qui reste à votre charge en cas de sinistre. Ainsi, lorsqu’un accident survient, l’indemnisation ne sera pas intégrale : une partie des réparations ou des coûts liés à l’accident vous incombera, jusqu’à la limite fixée par la franchise.

La franchise peut être de différents types : absolue, relative, simple ou encore proportionnelle. Elle varie selon les contrats et les assureurs. Certains contrats incluent même des options de rachat de franchise, permettant de réduire ou supprimer cette part. Comprendre sa franchise est donc essentiel pour évaluer l’assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget.

L’impact de la franchise sur l’indemnisation

Après un accident, le processus d’indemnisation peut vite devenir une source de préoccupations. Si vous êtes déclaré responsable de l’accident, la franchise sera déduite de l’indemnisation due par votre assureur. En d’autres termes, si les réparations de votre véhicule coûtent 2000 euros et que votre franchise s’élève à 500 euros, votre assureur prendra en charge 1500 euros.

Mais attention, si vous n’êtes pas responsable, les choses peuvent se présenter différemment. Selon les termes de votre contrat d’assurance auto, vous pourriez ne rien avoir à payer, même si une franchise est prévue dans votre contrat. Il est donc primordial de connaître le montant et les conditions d’application de votre franchise pour anticiper le coût réel d’un sinistre.

Les différents types de franchises

La franchise n’est pas un concept figé. Elle se décline en plusieurs types, dont la franchise absolue, la plus courante, où le montant reste fixe quel que soit le montant des réparations. La franchise relative, parfois appelée franchise “simple”, signifie que si le coût du sinistre dépasse un certain montant, vous ne payerez pas de franchise.

Il y a aussi la franchise proportionnelle, calculée comme un pourcentage du montant des dommages. Enfin, la franchise kilométrique est spécifique aux garanties d’assistance, où l’assureur n’intervient qu’au-delà d’une certaine distance parcourue.

Chaque type de franchise a ses avantages et inconvénients, selon le profil du conducteur et l’usage du véhicule. Les jeunes conducteurs, par exemple, peuvent voir leur franchise augmentée en raison du risque plus élevé qu’ils représentent pour les assureurs.

Franchise et assurance jeune conducteur

Pour un jeune conducteur, l’assurance auto peut s’avérer être un véritable casse-tête. Entre tarifs élevés et franchises majorées, l’entrée dans le monde automobile a souvent un coût significatif. Ornikar, connu initialement pour sa plateforme d’apprentissage de la conduite, propose désormais une assurance adaptée aux jeunes conducteurs, avec des franchises pensées pour eux.

Bien que les jeunes conducteurs soient jugés plus à risque, ce qui entraîne généralement des franchises plus élevées, il existe des astuces pour réduire la note. Certains contrats d’assurance offrent des options de rachat de franchise ou des bonus-malus avantageux qui peuvent atténuer l’impact financier en cas de sinistre.

Quel est le montant de la franchise ? 

La franchise est donc la partie des réparations qui reste financièrement à votre charge. Celle-ci est contractuellement prévue aux conditions particulières ou générales de votre contrat d’assurance. 

La franchise s’exprime soit en montant fixe en euros, soit en pourcentage du montant de l’indemnisation et elle va varier en fonction du contrat assurance auto auquel vous avez souscrit. 

Quelles sont les différents types de franchise ?

La franchise absolue : c’est le type de franchise le plus courant. L’assureur vous versera la différence entre le montant des frais des dommages et votre franchise. 

Exemple : votre contrat implique une franchise de 400€. 

  • Si le montant des dégâts s’élève à 250€, l’assureur ne vous indemnisera rien.
  • Si le montant des dégâts s’élève à 900€, alors votre assureur vous indemnisera à hauteur de 500€.
A LIRE AUSSI  Comment éviter de payer la franchise pour un bris de glace avec une assurance auto sans franchise

La franchise simple ou relative : si le montant des dégâts est inférieur à la franchise mentionnée sur votre contrat, la totalité des frais sera à votre charge et votre assureur ne vous rembourse rien. S’ils sont supérieurs, votre assureur prend en charge la totalité des frais du sinistre, sans déduire la franchise.

La franchise proportionnelle : cette franchise est exprimée en pourcentage dans votre contrat. Il est d’ailleurs très fréquent qu’une somme minimum et un plafond maximum soient précisés dans votre contrat. 

Exemple : votre contrat implique une franchise correspondant à 20% des dégâts, avec un minimum de 100€ et un maximum de 350€..

  • Les réparations de votre véhicule s’élèvent à 1400€, votre assureur déduira une franchise de 280€ et vous indemnisera à hauteur de 1 120€.

La franchise en jours : cette franchise fixe le nombre de jours pendant lesquels une garantie reste valable, notamment pour le cas d’un véhicule de remplacement. 

La franchise kilométrique : cette franchise est valable pour la garantie assistance. Elle indique en kilomètres le seuil à partir duquel l’assistance entre en vigueur. C’est pourquoi il est préférable d’opter pour l’assistance « 0 kilomètre », qui dépanne un assuré même à son domicile.

Les astuces pour réduire le montant de la franchise

Bien que la franchise soit inévitable dans la majorité des contrats d’assurance auto, il existe des stratégies pour en réduire le montant. Opter pour un véhicule moins coûteux à réparer, choisir un contrat avec une prime plus élevée en échange d’une franchise moindre ou encore privilégier les assureurs qui offrent des conditions avantageuses pour les bons conducteurs sont autant de pistes à explorer.

Certaines compagnies proposent également des systèmes de franchise modulable, permettant d’adapter le montant de la franchise à votre situation financière. De plus, des dispositifs de fidélité ou de récompense pour absence de sinistre peuvent également jouer en faveur d’une réduction de la franchise.

La franchise est un élément à ne pas négliger

Comprendre en détail la franchise auto est indispensable pour tout propriétaire de véhicule. Elle influence non seulement l’indemnisation en cas de sinistre, mais aussi le coût global de votre assurance. En prenant le temps de bien choisir votre contrat d’assurance et d’examiner les options qui s’offrent à vous, vous pourrez rouler l’esprit tranquille, en sachant exactement à quoi vous attendre si l’inattendu se produisait.

La franchise ne doit pas être perçue comme un ennemi, mais plutôt comme un paramètre à maîtriser pour optimiser votre couverture d’assurance auto. Et rappelez-vous, en cas de doute, n’hésitez jamais à demander des éclaircissements à votre assureur ou à consulter des experts comme Ornikar, qui saura vous guider vers le meilleur choix pour votre situation.

Ainsi, que vous soyez un conducteur aguerri ou un novice derrière le volant, une bonne compréhension de la franchise vous permettra de naviguer sereinement sur les routes de l’assurance auto.

Réduction de la franchise d’assurance auto : astuces et conseils

Outre les types de franchises et leur impact sur l’indemnisation, il existe des moyens judicieux pour gérer efficacement votre franchise d’assurance auto. Voici quelques astuces :

  • Choisissez un véhicule adapté (optez pour une voiture qui sera moins coûteuse à réparer en cas de dommages, les véhicules haut de gamme peuvent entraîner des franchises plus élevées en raison des pièces onéreuses nécessaires à leur réparation),

  • Faites un choix entre prime élevée et franchise réduite (vous pouvez envisager de payer une prime d’assurance plus élevée chaque mois en échange d’une franchise plus basse en cas de sinistre),

  • Privilégiez les assureurs offrant un système de bonus-malus favorable (si vous ne déclarez aucun sinistre pendant une certaine période, le montant de votre franchise peut diminuer),

  • Envisagez une franchise modulable (cette disposition vous permet d’ajuster son montant en fonction de votre situation financière),

  • Renseignez-vous sur les programmes de fidélité ou de récompense (en cas d’absence de sinistre, ces programmes peuvent vous aider à réduire progressivement votre franchise).

  • Comparez les assureurs (cette étape est incontournable, car les compagnies peuvent avoir des conditions de franchise très variées, alors explorez les options pour trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins).

Il est de la responsabilité de chaque conducteur de bien se renseigner sur la franchise de son assurance auto en amont de la signature du contrat. En suivant ces conseils et en examinant attentivement les conditions, vous pouvez gérer votre franchise de manière plus efficace et réduire les coûts potentiels en cas de sinistre. Grâce à cette démarche proactive, vous roulerez l’esprit tranquille, en sachant que vous êtes bien protégé sur la route !

Laisser un commentaire